L’anesthésie du chien et du chat

Votre animal va être anesthésié …

Qu’il s’agisse d’une intervention de convenance (détartrage, stérilisation) ou d’une chirurgie curative (réparation d’une fracture osseuse, d’une rupture ligamentaire, chirurgie abdominale ou thoracique …) votre animal doit subir une anesthésie générale. L’anesthésie du chien et du chat est toujours une éventualité angoissante pour le propriétaire. Disposer des informations nécessaires pour comprendre la procédure est donc un impératif pour pouvoir vous rassurer.

L’anesthésie nécessite au préalable que votre animal soit en relative bonne santé (sauf intervention d’urgence). Il doit être à jeun de la veille de l’intervention, au soir. La nourriture doit être retirée à partir de 22 heures, vous pouvez par contre lui laisser son eau.

S’il est sous traitement, merci de nous contacter au préalable afin de savoir s’il faudra administrer ce dernier le matin même de l’intervention. Dans le doute ne lui donnez rien et signalez le à la personne en charge de vous accueillir.

De même merci de nous indiquer toute réaction paradoxale à une anesthésie antérieure ainsi que l’existence préalable de crises d’épilepsie ou l’existence d’un diabète.

Le jour de l’anesthésie 

Un examen général complet est toujours réalisé avant une intervention, en particulier au niveau cardio-respiratoire, et vous serez bien sûr informé par téléphone dans le cas ou une  pathologie serait découverte durant de cet examen. Eventuellement des examens complémentaires seront alors envisagés. En fonction de leurs résultats il est possible que l’intervention prévue soit repoussée.

Un bilan sanguin peut également être pratiqué en fonction de l’âge du patient et de la nature de l’intervention. Ce bilan est impératif à partir de l’âge  de 7 ans. Si vous disposez d’un bilan récent (moins de 3 mois) ou si vous ne souhaitez pas que cet examen soit pratiqué vous devez le signaler à l’accueil.

Une injection de tranquillisant peut être nécessaire pour les animaux agités ou très anxieux lors de leur dépôt à la clinique. Cette injection est généralement pratiquée en votre présence et vous devrez patienter quelques minutes, le temps que votre petit compagnon se calme.

Bon à savoir :

Les protocoles anesthésiques sont adaptés en fonction de la taille et de l’âge du patient, mais également en fonction de la chirurgie prévue. Afin d’effectuer les injections en toute sécurité, et pour permettre la mise en place de perfusions, un cathéter intraveineux est systématiquement posé. Il est donc possible que vous constatiez qu’une patte a été légèrement tondue.

Pour des raisons de sécurité la grande majorité des interventions se font sous anesthésie gazeuse et une sonde trachéale est donc mise en place. Il n’est pas exceptionnel que malgré toutes les précautions prises une petite trachéite se déclare dans les jours suivant l’intervention. Elle se manifeste par une légère toux irritative, qui disparait spontanément en 2 à 3 jours.

La prise en charge de la douleur post opératoire est une préoccupation constante dans notre clinique. Les antalgiques sont administrés avant même le début de l’intervention (analgésie préventive) et prolongés pendant, et après l’intervention. Il conviendra donc de bien respecter les consignes qui vous seront données en récupérant votre animal, la durée d’administration de ces médicaments étant variables en fonction de la nature de la chirurgie.

Après l’anesthésie 

Nous souhaitons pouvoir rassurer les propriétaires dans les meilleurs délais. D’une façon générale vous pouvez appeler la clinique à partir de 14 h 30 (sauf indication contraire). L’heure de retour à la maison vous sera alors  confirmée.

Lors de son retour à la maison l’ animal doit bien sûr être gardé au calme et surveillé. Un repas léger peut être administré, sauf avis contraire. De même les sorties hygiéniques du soir seront raccourcies.

Enfin les animaux ne seront rendus que parce que nous considérons que leur état le permet. Il convient de ne pas faire preuve d’une angoisse exagérée, toujours perceptible par le patient, en particulier les chats. Il est toujours possible, et uniquement pour des situations d’urgence, d’appeler le numéro de la clinique ( 04 93 62 02 32) même en pleine nuit. Vous pourrez être mis en relation avec des services d’urgence à même de vous rassurer, ou d’accueillir votre animal si nécessaire. Le respect des consignes que nous vous prodiguons rend cette dernière hypothèse rarissime.

 Conclusion 

 S’il est vrai qu’il n’y à pas d’anesthésie sans risque, le respect des procédures tant par la structure vétérinaire, que par les propriétaires eux-mêmes, permet d’aborder les interventions avec le maximum de sécurité. L’information est primordiale et nous vous encourageons à nous interroger autant que vous le souhaitez si votre petit compagnon doit subir une intervention sous anesthésie générale.