Pourquoi et Comment faire un bon shampooing ?

Pourquoi et Comment faire un bon shampooing ?

Arrêtons avec les « idées reçues » :

NON, laver son animal, même fréquemment, n’abimera pas sa peau ni ne favorisera une quelconque maladie dermatologique !!!

Pour mon chien, par mesure d’hygiène :

 

Laver son animal permet d’éliminer toutes les substances allergisantes (pollens, poussières) ou nocives (pollution) qui se déposent sur son pelage et pourront être ingérées suite au léchage.(et pour mon chat)

Aussi un bon nettoyage ne peut qu’être bénéfique à l’équilibre de sa peau, la beauté de son pelage et source de bien être pour votre animal.

 Pour éviter les complications :

Si votre animal se salit avec des produits pouvant être toxiques (peinture, essence, huile de moteur…) ou après un bain de mer, le lavage est un excellent moyen d’éviter toute complication nécessitant une consultation ultérieure.

Aussi, à condition d’utiliser un shampoing adapté et de ne pas attendre pour le faire, laver votre animal aussi souvent que nécessaire et systématiquement.

 Pour traiter une maladie de peau déclarée :

Le shampoing est un allié incontournable dans la gestion de la majorité des affections cutanées.

Il permet de combattre une infestation fongique, une infection bactérienne, de lutter contre les démangeaisons et participe à la restauration de la barrière cutanée (hydratation).

La fréquence des bains sera donc volontairement augmentée jusqu’à résolution complète de l’affection et cicatrisation des lésions.

Ils pourront être associés à d’autres substances complémentaires sous forme de sprays ou de pipettes « spot on « (émollients, acides gras essentiels, céramides …) si nécessaire.

  • Quel produit utiliser ?

Les produits  à usage humain ne sont pas recommandés car leur PH est différent de celui de nos carnivores et pourraient être irritants.

La cosmétologie vétérinaire est désormais très étendue et adaptée à tous les types de peau et toutes les maladies potentielles.

Ainsi  nous disposons de shampoings physiologiques pour les peaux normales, démélants pour les races à poils longs, hydratant et apaisant pour les peaux réactives ou allergiques, régulateur de la production de pellicules et de sébum pour les peaux déséquilibrées…

Des shampoings thérapeutiques sont également d’usage en cas de maladie congénitale, bactérienne, parasitaire ou fongique.

Nous sommes à votre disposition pour vous conseiller le meilleur choix en fonction des besoins de votre animal.

  • Comment faire correctement un shampoing ?

Etape 1 Brosser minutieusement votre animal surtout si il est à poils longs.

Ce geste facilitera l’action du shampoing.

Certaines brosses (ex : « Furminator ND ») permettent aussi d’éliminer le « sous poil », ce qui peut être fort utile, mais ne pas en abuser, surtout si vous réalisez des bains fréquents.

Le brossage doit également rester mesuré ou évité en cas de peau très irritée.

Etape 2 : Choisir le lieu le plus adapté pour le réaliser

Cela pourra être en intérieur si votre salle de bain le permet et est facile à désinfecter ensuite ou en extérieur avec un jet d’eau si les conditions climatiques le permettent afin d’éviter que votre animal ne prenne froid.

Etape 3 : Le shampoing

Shampooing Chien - Fotolia -

Shampooing Chien – Fotolia -

▪             Bien mouiller le pelage et la peau

▪             Faire une ère application du shampooing, si besoin à l’aide d’un gant, de façon à le répartir sur la totalité du corps en insistant sur les zones à traiter.

Le faire mousser n’est pas indispensable, ce qui compte est qu’il soit appliqué à peu près uniformément sur l’ensemble du corps

▪             Rincer abondamment afin que l’excès de sébum soit bien éliminé par les agents moussants

▪             Faire une 2èmeapplication du shampooing et le laisser agir minimum 10 minutes en massant votre animal

▪             Rincer abondamment pour bien éliminer tout le produit

▪        Sécher soigneusement votre animal, au départ avec une serviette propre puis si besoin avec un séchoir électrique (si il est toléré).

  • Quelle fréquence ?

Elle est dépendante de nombreux facteurs : vos possibilités quand à la réalisation aisée ou non des shampoings, la tolérance de votre animal, son type de peau, l’existence ou non d’une maladie de peau, le milieu dans lequel il vit …

En pratique, en entretien, il pourra être lavé tous les mois en hiver et toutes les 2 semaines en été, surtout si il vit en ville (pollution).

Cette fréquence sera augmentée (toutes les 2 semaines, bihebdomadaire voire quotidien) en cas de maladie ou de peau à tendance séborrhéique.

Votre animal devra également être lavé dès qu’il se salit ou après un bain de mer.

Certaines races à tendance atopique/allergique (Westies, Jack Russel terrier, Bouledogues…) ou à tendance séborrhéique (Cocker, Basset Hound, Sharpeï …) sont particulièrement améliorée par l’usage fréquent de shampoings adaptés.

Néanmoins il ne faut d’excès en rien et un produit inadapté utilisé trop fréquemment pourra avoir tendance à stimuler la production de sébum et induire une mauvaise odeur.

N’hésitez pas à nous demander conseil.

  • Attention : Adapter son traitement antiparasitaire externe

Le shampoing est l’ennemi des pipettes « spot on »  utilisées mensuellement pour lutter contre les parasites externes (puces, tiques…) ou/et internes (vers digestifs…).

Tout simplement parce que si la pipette est appliquée avant le shampoing, ce dernier éliminera le produit et donc annulera son action (logique !) mais également si elle est appliquée immédiatement après le bain, sa diffusion étant altérée par l’élimination de la couche de sébum réalisée lors du bain.

Aussi 2 options s’offrent à vous pour optimiser sa protection anti-parasitaire :

  • Espacer l’application de la pipette d’au moins 4 jours du shampoing si ces derniers ne sont pas trop fréquents
  • Opter pour un anti parasitaire sous forme de collier ou de comprimé à avaler
  • Et le shampoing sec ?

En dépit de son côté pratique, le shampoing sec ne remplacera jamais un shampoing usuel et a tendance à agglutiner les poils.

Néanmoins il peut être associer au brossage et utiliser « pour dépanner » dans le cas où son animal se salit ou lors d’un déplacement. 

  • ET POUR MON CHAT ?

    Shampooing chien chat - Fotolia -

    Shampooing chien chat – Fotolia -

Le chat, sauf exception, n’aime pas trop les bains.
Aussi il peut être périlleux de vouloir le contraindre à prendre une douche !!
Par ailleurs ce sont des animaux qui se toilettent quotidiennement.
Cela n’empêchera pas de les brosser, si besoin après avoir imprégné la brosse d’une lotion ou mousse nettoyante, surtout si les poils sont longs ou qu’il a des pellicules.

Ce geste, si possible quotidien, permet d’éviter les nœuds, les bourres et d’éliminer les poils morts. Il prévient surtout l’ingestion de poils et les désordres digestifs consécutifs (vomissements, constipation).

Pour tous renseignements, n’hésitez pas à contacter la Clinique Vétérinaire !